Montage d’une crèche

28 novembre 2018

Préparatifs de Noël

  • En hiver, les messes se font à la chapelle qui est de taille beaucoup plus modeste que notre église et ne peut pas accueillir tous nos beaux santons.
    Nos créchiste ont donc fait la crèche dans notre église un peu en avance ; afin que lors de la fête de notre Sainte patronne Sainte Cécile, qui attire toujours beaucoup de monde avec un concert d’exception et une belle messe, tous puissent s’y émerveiller.
  • Qui peut deviner les heures qu’il faut pour faire une crèche de cette importance ?!
    Les hommes vont d’abord dans un village voisin, où permission leur est donnée de venir couper des branches de sapins et ramasser mousse et sable. Ensuite il faut les décharger. Sortir des sacristies les palettes, les planches, le beau rocher à trou pour faire passer la rivière, les guirlandes lumineuses, le papier rocher, la bombe de neige, les cartons, les santons, les cordes, l’agraffeuse, les clous, le marteau, le sécateur, la tronçonneuse, les pelles, les balais et des bras...
  • Ensuite le montage peut commencer. Attention, ne croyez pas que cela se fasse en une seule journée !
    Il y a le spécialiste du gros oeuvre, Jean-Claude Rouvière, aidé par le chef de chantier Jean-Pierre Chotard, Père Apollinaire Onanéna, Pierre Cauchi et Roger Pouisin les manoeuvres qui ne manquent pas de donner leur avis, Jean-Henri Deloye qui a le goût pour poser les santons à leur juste place et enfin Jean-Louis Crouzille pour la touche finale avec le branchement électrique.
  • Toute l’équipe remercie les généreuses personnes qui offrent des santons et tous ceux qui en allumant l’éclairage permettent l’achat des décorations qui mettent en valeur cette crèche qui s’embellit d’année en année.